Iran air(s)

Publié le par FLM

Iran air(s)

oui un petit air d'Iran pour Mamitabriacine en fin d'été et par un pur hasard au moment de la plus grande fête religieuse chiite à Qom (prononcer Rom ... mais tous les chemins n'y mènent pas...)

 

* Un petit souffle, attendu, à l'arrivée quand, dès l'avion posé, les foulards, immédiatement de rigueur au débarquement, commencent à sortir des sacs,  et l'air de rien ça vous change...

(mais le monsieur, au fond, on voit son crâne...)

 

 

* Un air beaucoup plus lourd à respirer lorsque dans le bazar d'Ispahan on verra ça...

...et dans un restaurant, par ici les toilettes, mesdames...

Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)

 

 

Deux iraniennes ? ce serait possible mais ce n'est pas le cas

et on ne plaisante pas avec le voile. Quelques mois plus tard (8 mars 2018) : 3 mois de prison ferme pour avoir ôté son voile en public...

* Un air de découverte à Téhéran, capitale de la Perse depuis la fin du 18ème siècle et aujourd'hui peuplée de plus de 12 millions d'habitants,  au pied des monts Elbrouz qui la séparent de la mer Caspienne. Palais, musées, superbe passerelle géante créée par l'architecte iranienne Leila Arâghiân...

 

Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)

 

 

... ce qui reste d'un "shah botté" devant un de ses anciens palais...

un petit tour au musée des Tapis ...,

Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)

et, en partant vers l'aéroport direction Shiraz,

le soleil se couche derrière la tour Azâdi (Liberté).

 

* Un air plutôt léger à Shiraz où l'on visite allègrement jardins, mosquées...

Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)

 

...et mausolées dont celui du grand poète persan Hafez, auteur du recueil poétique le "Divân"...

 

... sans oublier la spécialité de Shiraz :

le "paludeh", une glace fabriquée à base de farine de riz, un peu filandreuse, mais parfumée à l'eau de rose...

* Un air plus chaud sous nos voiles à Persépolis mais la beauté et l'intérêt historique  du  site des palais des grands rois, Darius, Xerxès, Artaxerxès, font oublier la tenue et, après tout, les foulards protègent du soleil...

 

Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)Iran air(s)

Les bas-reliefs qui ornent le grand escalier racontent les offrandes de tous les pays assujettis au grand Roi...Babyloniens, Parthes, Arméniens,Susiens, Bactriens, Egyptiens, Scythes, Assyriens, tous reconnaissables à leur tenue et au type d'offrandes : vases d'or, béliers, girafes, chameaux, taureaux, outils, armes etc...Les Perses en longue robe à plis ont les cheveux relevés, les Mèdes portent de courtes tuniques et des bonnets ronds. Bref tout l'empire fait allégeance.

 

Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
et, motif récurrent, le lion iranien dévorant le taureau assyrien

 

° Un air dégagé dans la belle Ispahan (Esfahân) atteinte après une longue après-midi de route depuis Persépolis, sur la Meidan-e Imâm, gigantesque place rectangulaire bordée d'arcades avec la mosquée de l'Imam au sud, la mosquée du sheikh Lotfollâh à l'est, l'entrée du bazar au nord et le palais royal Ali Qâpu à l'ouest....

 

Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)

...son minaret tremblant...

 

 

et ses très vieux ponts sur la Zâyandeh-rud, malheureusement à sec...

Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)

 

* Un air épicé dans ce qu'on appelle en Iran non pas Souk mais Bazar...

Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)
Iran air(s)

 

° Un air médiéval dans le village d'Abyâneh, un peu à l'écart dans les montagnes, sur la route de Kâshân,

Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)

...° un air caravanier à Kâshân où des marchands enrichis par le commerce sur la route de la soie se faisaient construire de superbes palais,

 

Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mais un air religieux à Qom, ville sainte, en ce jour de fête religieuse, la célébration de l'assassinat de l'imam Hossein en 680...

Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et à Téhéran où la fête a vidé les rues de ses voitures ne laissant la place qu'aux groupes  qui distribuent  boissons, gâteaux (et même repas) aux rares passants...et en voilà un bien chargé, à son corps défendant...

...un Téhéran inhabituel où l'on se promène dans les parcs et dans la rue Nofel Loshato !

 

et, l'air de rien, pour finir...

...un aperçu des voyageurs..., avec mention spéciale pour la "roze d'Ispahan",

avec leur guide Fateme
avec leur guide Fatemeavec leur guide Fateme
avec leur guide Fatemeavec leur guide Fateme

avec leur guide Fateme

...un selfie groupé dans la grande mosquée de l'Imâm...

 

...quelques photos prises autour d'une table...

Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)

... une question :" à qui finalement la tunique bleue ?..." (°)

Iran air(s)Iran air(s)
Iran air(s)Iran air(s)

...mais surtout quel air respireront les Iraniens dans les années qui viennent ?

 

FLM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article